20.03.2014 Journée Internationale de la Francophonie [es]

TRIBUNE DES REPRÉSENTATIONS DIPLOMATIQUES DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE ACCRÉDITÉES EN ÉQUATEUR, A L’OCCASION DE LA SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE

Les Francophones d’Equateur, comme ceux du reste du monde, célèbrent ces jours-ci le Festival de la Francophonie. Les Alliances françaises de Quito, Guayaquil, Cuenca, Loja et Portoviejo, offrent une programmation spéciale afin de réunir tous ceux qui aiment et parlent le français, et invitent la communauté francophone à cette célébration.

Pourquoi nous unir à eux ? Le monde francophone s’enorgueillit de sa diversité et de son dynamisme.

Avec l’anglais, le français est l’unique langue qui se parle sur l’ensemble des continents et fait partie du cercle restreint des principales langues internationales. L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) regroupe 77 États et gouvernements dans le monde, qui partagent la langue française et désirent la promouvoir ensemble. Aujourd’hui, on estime que 220 millions de personnes parlent français et qu’en 2050, ce chiffre dépassera les 700 millions, dont 85% en Afrique.

La langue française n’est plus exclusivement la propriété des citoyens français, mais un bien commun à d’autres nations et peuples des cinq continents.

Sur le continent américain, le français a un rôle important : c’est l’une des quatre langues officielles de l’OEA. Du nord, au sud, on parle le français : du Canada jusqu’en Haïti et au Caraïbes, de la Guyane française à Saint-Pierre-et-Miquelon, presque 18 millions de personnes l’utilisent chaque jour. En octobre 2010, la République Dominicaine a rejoint l’OIF en qualité d’observateur, suivie deux ans plus tard par l’Uruguay, premier pays sud-américain à le faire.

En annonçant son adhésion, le gouvernement d’Uruguay, a souligné que "la culture francophone se retrouve dans la genèse de de la République Orientale de l’Uruguay, et a accompagné le développement de son histoire nationale, en transmettant et en diffusant les valeurs humanistes." Il a ajouté que "la francophonie intègre une dimension politique, linguistique et de coopération entre les États et peuples, au-delà de la promotion de la langue française et de la diversité culturelles et linguistique. La consolidation de la démocratie, la protection des droits de l’homme, le dialogue entre les cultures et les civilisations, la coopération multilatérale, la résolution pacifique des conflits, la promotion de l’éducation et de la formation sont des objectifs de l’organisation à laquelle l’Uruguay souscrit et contribue de façon permanente".

En Équateur, la tradition francophone remonte au XVIIIe siècle. Elle est présente dans beaucoup d’institutions éducatives et culturelles. Elle est vivante aujourd’hui, et nous pensons qu’elle a un grand potentiel, étant donné qu’elle peut offrir à tous, particulièrement aux jeunes et étudiants qui souhaitent poursuivre leur formation dans des pays francophones, de nouvelles opportunités.Notre planète est riche, non seulement sous des aspects biologiques, écologiques, mais également avec sa diversité culturelle, et nous devons la protéger et la faire grandir.

“ Vive la différence ! ”

Mme Pamela O’Donnell, Ambassadrice du Canada

M. Medhat El-Meligy, Ambassadeur d’Egypte

M. François Gauthier, Ambassadeur de France

M. Christian Toussaint, Chargé d’Affaires a.i. d’Haïti

M. Roland Fischer, Ambassadeur de Suisse

M. Juan Andres Mottola, Chargé d’Affaires a.i. d’Uruguay


Consultez le programme de la Semaine de la Francophonie à Quito : http://www.afquito.org.ec/images/alianza/web/cultural/francofonia/programa_francofonia.pdf

Dernière modification : 20/03/2014

Haut de page