40ème anniversaire de la coopération policière entre la France et l’Équateur - 2 mars 2016 [es]

Le 2 mars 2016, la police équatorienne et la police française ont célébré le 40ème anniversaire d’une fantastique coopération policière. L’évènement a été honoré par la présence d’une importante délégation française menée par l’ambassadeur de France, le directeur de la coopération internationale du Ministère de l’Intérieur et plusieurs anciens attachés de police ou experts qui ont été en poste en Équateur.

En décembre 1976, une délégation française de la police nationale s’est installée en Équateur. Il s’agissait de la première implantation de ce type sur le continent américain.

Le projet est né d’une visite en France d’élèves de l’École d’État-Major de la Police équatorienne, qui ont observé avec intérêt l’activité du Service de Coopération Technique International de Police (SCTIP), une unité atypique de la police française chargée de diffuser et d’enseigner à travers le monde la pratique policière française. Ils ont sollicité l’appui de cette institution qui a été immédiatement accepté.

Un premier délégué du SCTIP, alors commissaire de police, est arrivé en Équateur avec et a été installé directement au sein de l’École Supérieure de la Police (actuel Rancho San Vicente, club des officiers). A commencé alors une intense et belle coopération entre la police équatorienne et la police française sur des thèmes aussi divers que la police judiciaire, les unités d’intervention, la gestion démocratique des foules, la police technique et scientifique, la lutte contre le trafic de stupéfiants, la procédure pénale ou le sauvetage en montagne.

Pendant 40 ans se sont succédé de nombreux délégués résidents de la police française, appelés maintenant attachés de police ou de sécurité intérieure, et de tout aussi nombreux officiers de liaison ou experts techniques qui ont également résidé en Équateur ; certains y ont même fait souche et sont restés. Ils avaient tous à cœur de présenter le meilleur de la pratique policière française et sont les meilleurs techniciens s’étant rendus en Équateur pour présenter ce savoir-faire.

Plusieurs officiers méritants de la Police nationale équatorienne ont bénéficié de bourses d’études et ont ainsi pu assouvir leur soif de découvrir de nouvelles techniques ou pratiques policières au sein des écoles supérieures de la police française. La plupart de ces boursiers ont atteint les plus hauts grades de l’institution et gardent encore un souvenir ému de leur séjour en France ou de l’enseignement reçu par les experts.

La coopération entre la France et l’Équateur se poursuivra dans les années à venir, tant les relations internationales policières sont devenues fondamentales dans la lutte contre des fléaux transnationaux tels que le terrorisme ou la criminalité organisée.

Au cours de la cérémonie du 2 mars, l’ambassadeur de France en Équateur, François Gauthier, et le directeur de la coopération internationale ont été décorés par la plus haute autorité policière équatorienne afin de saluer cette belle amitié et ce lien si fort entre les deux institutions.

JPEG - 1.9 Mo
Décoration de l’ambassadeur François Gauthier
JPEG - 1.4 Mo
Intervention de l’attaché de sécurité intérieure Bruno Thomas

JPEG

Dernière modification : 03/03/2016

Haut de page