70 ans de l’Institut français d’études andines (IFEA) [es]

L’Institut français d’études andines (IFEA) a célébré son 70e anniversaire à Quito autour du patrimoine et des biens communs, avec la participation de chercheurs reconnus du pays et de l’ensemble de la zone, fin octobre.

Anne-Gaël Bilhaut (IFEA), Lucia Katerinne Orquera Polanco (UASB/IFEA) et Gabriel Ramón (PUCP) ont abordé la thématique : comment les biens culturels peuvent être communs, qu’il s’agisse du patrimoine des saparas de Pastaza, des potiers nomades péruviens ou encore du centre-ville de Quito avant la déclaration de Unesco. Ensuite, Luciano Martínez (FLACSO), Aurélie Quentin (IFEA) et José Juncosa (UPS) se sont réunis autour de la « gouvernance en commun » à partir des exemples des biens ruraux marginalisés, des archives des missionnaires et de la capitale équatorienne qui célèbre le 40e anniversaire de son classement au Patrimoine culturel de l’humanité. En présence de l’Ambassadeur de France en Équateur, Jean-Baptiste Chauvin, le public a pu échanger sur les politiques nationales pour la gestion culturelle du patrimoine.

Le séminaire international « Les défis du bien commun dans les villes du futur », qui s’est déroulé le 25 octobre à la FLACSO, a permis d’aborder les thématiques liées à l’habitat, l’environnement et les technologies digitales dans les villes latino-américaines. L’évènement fut clôturé avec la conférence « Megadonnées. Entre la marchandisation et les biens communs » à l’Alliance française de Quito.

JPEG - 145.2 ko
Evelyne Mesclier, Directrice de l’IFEA

Dernière modification : 09/11/2018

Haut de page