Armes chimiques - Rapport de l’OIAC sur l’affaire Skripal (11 avril 2018)

Le rapport de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) publié le 11 avril confirme la nature de l’agent neurotoxique de qualité militaire retrouvé à Salisbury le 4 mars dernier. Il souscrit donc pleinement aux conclusions de l’enquête britannique, concluant que le composé chimique appartient à la famille des « Novitchok », un agent neurotoxique de qualité militaire développé par la Russie.

La France partage pleinement le constat du Royaume-Uni qu’il n’y a pas d’autre explication plausible qu’une responsabilité de la Russie.

La France condamne de nouveau dans les termes les plus forts l’utilisation sur le territoire du Royaume-Uni d’une telle arme chimique, et exprime toute sa solidarité à son partenaire, ainsi qu’aux trois victimes empoisonnées.

La France salue le travail mené avec le plus grand professionnalisme par l’OIAC. Elle salue également la démarche de transparence souhaitée par les autorités britanniques qui ont rendu ce rapport public.

Nous formulons le vœu que la session extraordinaire du conseil exécutif de l’OIAC prévue le 18 avril soit l’occasion d’un échange constructif et sincère entre Etats parties.

Dernière modification : 13/04/2018

Haut de page