Burkina Faso – Disparition du réalisateur Idrissa Ouedraogo (18 février 2018)

Nous apprenons avec une grande tristesse la disparition du réalisateur burkinabé Idrissa Ouedraogo, qui s’est éteint hier au Burkina Faso, son pays d’origine.

Cinéaste majeur, récompensé entre autres par le grand prix du Jury au festival de Cannes en 1990 pour son chef-d’œuvre Tilaï, Idrissa Ouedraogo a inauguré une nouvelle façon de faire du cinéma. Au fil d’une quarantaine d’œuvres, qui appartiennent à la mémoire cinématographique du continent africain, Idrissa Ouedraogo abordait en profondeur les grandes questions de société, notamment la tension entre tradition et modernité qu’il traitait avec une dimension introspective sans égal.

Certains de ses films font aujourd’hui partie de la « cinémathèque Afrique », une collection unique de 1600 films gérée par l’Institut français et qui témoigne du soutien de la France à la création cinématographique africaine.

La France salue un artiste engagé, qui a fait rayonner dans le monde entier sa vision singulière du cinéma, tout en participant à la réflexion sur l’évolution des modes de production en Afrique subsaharienne.

Nous adressons à sa famille et à ses proches nos condoléances. La France perd un ami, le monde un grand artiste.

Dernière modification : 19/02/2018

Haut de page