Coopération décentralisée - Commission nationale de la coopération décentralisée (Paris, 5 juillet 2018)

M. Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a présidé le 5 juillet 2018, la commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) réunie en séance plénière au Quai d’Orsay.

Instance de dialogue entre l’État et les collectivités territoriales, la commission a permis aux élus locaux de débattre de leur présence à l’international et de la complémentarité des actions locales avec celles de l’Etat. M. Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, et M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État, ont participé à cette session.

Le ministre a rappelé au début de son intervention que l’attractivité et le rayonnement de la France se jouent aussi dans nos régions dont la projection à l’international passe notamment par leur activité économique et leur développement touristique. Il a ainsi proposé de relancer au second semestre 2018 le comité économique de la commission nationale de la coopération décentralisée.

Il réaffirmé la place essentielle des collectivités territoriales dans la stratégie du gouvernement de rénovation de la politique de développement et de solidarité internationale de la France actée lors du comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) du 8 février dernier. Il a souligné leur rôle dans la sensibilisation des Français aux enjeux de l’aide publique au développement et dans la mobilisation des différents acteurs des territoires, notamment les organisations de la société civile et le secteur privé. Il a remarqué leur contribution à la préparation du prochain Sommet Afrique-France de 2020 qui placera la ville durable au centre des débats. Il a enfin salué la progression des efforts financiers qu’elles consentent, et que l’Etat a souhaité mieux épauler en prenant la décision, entérinée lors du dernier CICID, de doubler les fonds destinés au soutien à l’action extérieure des collectivités territoriales d’ici 2022.

Le secrétaire d’Etat a ensuite insisté sur la place de la langue française comme langue de communication globale et le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a mis en avant les politiques et coopérations favorisant la transition vers des systèmes alimentaires durables. M. Roland Ries, maire de Strasbourg, président de Cités Unies France, a enfin évoqué la contribution des collectivités à la mise en œuvre des objectifs du développement durable, notamment par leur participation à l’élaboration de la feuille de route de la France et leur présence au Forum politique de haut niveau à New-York.

Les échanges ont également porté sur le rôle des collectivités territoriales en appui de l’Alliance Sahel.

Dernière modification : 05/07/2018

Haut de page