Déclaration du G7 : Lutter contre les fragilités et prévenir les crises dans les pays en développement

Les difficultés qui nous attendent pour atteindre l’ambition du Programme de développement durable à l’horizon 2030, parvenir aux objectifs de développement durable et lutter contre l’extrême pauvreté et les inégalités, notamment les inégalités entre les femmes et les hommes, demeurent considérables. Aujourd’hui, 736 millions de personnes vivent encore sous le seuil de pauvreté, leur salaire ne dépassant pas 1,90 dollar des États-Unis par jour (Banque mondiale). Ces difficultés sont accrues dans les régions exposées à la fragilité, aux conflits et à la violence, où près de la moitié des populations les plus pauvres vivront potentiellement d’ici à 2030. Ces difficultés s’accentuent sous l’effet de défis mondiaux complexes et urgents découlant du changement climatique, de la dégradation de l’environnement, des pressions démographiques, de la mauvaise gouvernance et de l’insuffisance des capacités institutionnelles, de l’absence d’accès à l’énergie et des inégalités croissantes, car nombre de conflits violents aujourd’hui sont liés à des mécontentements résultant de l’inégalité des chances et des inégalités territoriales. Il est nécessaire de mettre en place des actions fortes et profitant à tous pour apporter des réponses à ceux qui ont été laissés de côté, en particulier aux femmes et aux filles. Nous, membres du G7, nous engageons à renforcer notre action collective et, le cas échéant, notre coordination dans les enceintes multilatérales, notamment dans les domaines suivants :

Lire l’intégralité du texte

Dernière modification : 08/07/2019

Haut de page