Formation à l’identification des victimes après une catastrophe [es]

Deux experts français de la sous-direction de la Police technique et scientifique d’Ecully (Rhône) sont intervenus à Quito pour présenter la pratique française de l’identification des victimes d’une catastrophe, du 18 au 23 juin 2017. Les deux spécialistes ont notamment présenté la méthodologie de gestion d’une scène de catastrophe ou d’attentat et la mise en application des protocoles Interpol dans l’identification des corps de victimes.

Les 44 stagiaires venaient de la DINASED, du Laboratoire de criminalistique et du Centre d’entraînement canin. Des simulations sur le terrain ont permis de mettre en œuvre les techniques de recherche et de quadrillage de zones. Des entretiens dits ante mortem avec des membres des familles de victimes ont également été simulés pour recueillir tous les éléments permettant l’identification rapide et sûre des corps. Cette action répondait à une demande des autorités équatoriennes désireuses de se professionnaliser dans ce domaine.

Dernière modification : 03/07/2017

Haut de page