IV Conférence International sur le phénomène El Niño ENSO à l’ESPOL (Guayaquil) [es]

La conférence ENSO qui s’est tenue à Guayaquil du 15 au 19 octobre 2018 a réuni plus de 130 chercheurs, étudiants et représentants de différentes institutions, afin de faire un état des lieux de la connaissance sur le phénomène climatique El Niño dont les impacts sociétaux sur l’ensemble de la planète sont multiples. Il s’agissait aussi de discuter de l’avancement des programmes d’observations dans le Pacifique, en particulier le programme TPOS2020 qui doit donner une feuille de route sur l’évolution du réseau d’observation existant dans le Pacifique tropical et dans lequel l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et ses partenaires historiques en Amérique du Sud (Pérou, Equateur, Chili, Mexique) sont impliqués.

Quatre chercheurs de l’IRD des laboratoires LEGOS (Toulouse) et LOCEAN (Paris) ont participé à cet événement quadri-annuel qui réunit les experts mondiaux sur ce phénomène. Alors qu’il est maintenant avéré que les événements extrêmes El Niño vont augmenter en fréquence dans le futur proche en relation avec l’activité anthropique, la question des mécanismes en jeux pour expliquer cette augmentation de fréquence et celle des impacts attendus sur la société et les économies des pays d’Amérique du Sud en particulier restent au cœur des préoccupations de la communauté scientifique. Les trois sessions de la conférence ont permis de couvrir un large champ thématique allant des mécanismes propre au phénomène, de l’évaluation des systèmes de prévision, de l’influence de la variabilité décennale et climatique, aux impacts et systèmes d’alerte et d’adaptation.

Dernière modification : 31/10/2018

Haut de page