Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme [es]

A l’occasion de la première journée nationale et européenne d’hommage aux victimes du terrorisme, une cérémonie présidée par l’Ambassadeur de France, Jean-Baptiste Chauvin, s’est tenue dans les installations du Lycée franco-équatorien La Condamine le 11 mars.

L’Ambassadeur de France a donné lecture du message du Président de la République expliquant que cette date avait été fixée par l’Union européenne en mémoire de l’attentat perpétré à la gare d’Atocha à Madrid le 11 mars 2004. Un jeune élève a joué un extrait d’une sonate de Veracini au violon, suivi d’une minute de silence, observée afin d’honorer toutes les personnes touchées par des attentats en France ou à l’étranger. Les hymnes français, équatorien et européen ont également été interprètes par la chorale du lycée.

A l’issue de la cérémonie, un olivier, symbole de paix, a été planté par l’Ambassadeur de France et la chef de mission adjointe de l’Ambassade de Hongrie en Equateur et une gerbe de fleurs a été déposée à côté de la plaque en mémoire des soldats morts pour la France.

Discours du Président de la République à l’occasion de la première Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme

L'Ambassadeur de France, Jean-Baptiste Chauvin, lors la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme
L'Ambassadeur de France, Jean-Baptiste Chauvin, lors la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme
L'Ambassadeur de France, Jean-Baptiste Chauvin, lors la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme
L'Ambassadeur de France, Jean-Baptiste Chauvin, lors la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme

Dernière modification : 13/03/2020

Haut de page