La province de Zamora Chinchipe pionnière de la culture du cacao [es]

Francisco Valdez, chercheur de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) a publié dans la revue Nature Ecology and Evolution une étude démontrant que les premières traces de l’utilisation sociale du cacao ont été retrouvées sur le site archéologique de Santa Ana – La Florida, dans la province de Zamora Chinchipe.
Des analyses effectuées sur des découvertes archéologiques réalisées ont permis d’identifier la présence de Thebroma cacao à partir de grains d’amidon de cette plante. Des tests chimiques effectués sur ces restes ont révélé la présence de theobromine, caféine et teolimina, qui sont les composants chimiques du cacao domestique.
Une découverte fondamentale des généticiens du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) de Montpellier a été de pouvoir séquencer l’ancien ADN récupéré, qui démontre qu’un type de cacao très similaire à la variété Nacional Fino de Aroma fut utilisé par la culture Mayo Chinchipe, il y a 5300 ans.
Jusqu’à très récemment, on croyait encore que les civilisations du Mexique et d’Amérique centrale étaient les pionnières de la consommation du cacao. L’article publié démontre que la haute Amazonie fut le lien d’utilisation de cette plante 1500 ans avant la Mésoamérique.

JPEG

Dernière modification : 08/11/2018

Haut de page