Le réchauffement climatique une réalité de terrain [es]

Le 30 mars 2017 les 7 élèves de l’atelier scientifique du Lycée La Condamine ont participé, en partenariat avec l’IRD, au relevé des données de la station météorologique mobile de l’Antisana.

Accompagnés de leurs professeurs de sciences et technologie « les ambassadeurs du climat », comme ils se surnomment ont gravis les pentes de l’Antisana, le 4ème sommet de l’Équateur qui culmine à 5704m. L’invitation faite par Luis Maisincho, Professeur de sciences de la Terre et environnement à l’université IKIAM, s’est révélé être riche en informations et en aventures. L’accès au volcan ne peut se faire que sur autorisation spéciale et en 4x4. Les pentes sont raides et boueuses, ce qui a rendu le trajet riche en émotions. La fin du parcours se fait à pied entre 4550 et 4800m.

Arrivés au glacier c’est la récompense un spectacle majestueux, mais nous le savons déjà en sursis. Luis nous présente les différents appareils de mesures sur la station météo (thermomètre, pluviomètre, anémomètre, luxmètre, GPS, radiomètre…). Elle dispose aussi d’une caméra qui photographie la langue du glacier tous les jours. Les données collectées servent à alimenter un réseau international Glacioclim. Son recul ne peut être nié. La station se retrouve même sur une surface moins stable alors pour compenser la fonte de la glace nous avons dû déplacer la station d’une bonne centaine de mètres.

Cette rencontre avec le scientifique et le volcan nous a fait comprendre, si cela était encore nécessaire, à quel point notre planète peut être fragile et qu’il est essentiel de la préserver.

Nous remercions la collaboration des élèves du Lycée La Condamine (B. Ewa, C. André, C. Miguel, G. Sayri, L. Gabriel, M. Alejandro, P. Juan Francisco) les professeurs (Despujol Vanessa, Vilport Xavier) et le scientifique Luis Maisincho.

Dernière modification : 05/05/2017

Haut de page