« Les voix de la recherche en haute Amazonie équatorienne » [es]

L’ambassadeur de France en Equateur, Jean-Baptiste Chauvin, a offert une réception à l’occasion du Congrès International d’Anthropologie et Linguistique Yápankam : ‘Les voix de la recherche en haute Amazonie équatorienne » avec la participation des anthropologues français Philippe Descola et Anne Christine Taylor et du linguiste italien Maurizio Gnerre.

Ce congrès académique et communautaire bénéficie de la participation des délégations achuar et shuar des provinces de Morona Santiago, Pastaza et Zamora Chinchipe ainsi que de professeurs universitaires nationaux et internationaux tels que : Marcelino Chumpi ; Jaime Vargas, président de la Confédération des Nationalités Indigènes de l’Equateur (CONAIE) ; Domingo Ankuash, Domingo Peas, Miguel Jempekat, Teresa Guarderas, Rafael Mashinkiash, Raquel Antun, Carmen Martinez Novo, Etsa Franklin Sharupi, Franklin Wasum, Washington Tiwi, Manuel Mashinkiash, Serafín Paati, Marlon Vargas (Président de la CONFEANIE) et Grégory Deshoullière.

Ce congrès a pour but de faciliter une espace d’échanges et de réflexion pour les professeurs universitaires et les chercheurs des nationalités shuar et achuar sur des sujets liés à leur région et leur mode de vie.

Dernière modification : 19/04/2018

Haut de page