Nations unies – Entretien du ministre avec le haut-commissaire aux réfugiés, M. Filippo Grandi (Paris, 13 juillet 2018)

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, s’est entretenu le 13 juillet avec M. Filippo Grandi, haut-commissaire aux réfugiés.

Cet entretien intervient dans un contexte où le HCR et la communauté internationale sont confrontés à des défis élevés, avec des déplacements forcés de populations d’ampleur inédite dans le monde (68,5 millions de personnes déplacées contre 38 millions il y a dix ans).

Le président de la République vient de rappeler notre attachement au droit d’asile, notre volonté d’une politique européenne solidaire et notre demande d’une mise en œuvre opérationnelle des conclusions du dernier conseil européen. M. Jean-Yves Le Drian a souligné à cet égard l’importance de respecter les principes d’humanité, d’application des règles du droit international et de pragmatisme.

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a rappelé que le HCR était un partenaire majeur pour la France et la première institution internationale bénéficiaire de l’aide humanitaire française (34,8 MEuros en 2017 ; 32,8 MEuros en 2018). Il a indiqué que l’engagement de la France pour la protection des réfugiés se poursuivrait aussi à travers la réinstallation de réfugiés en France, conformément aux engagements du président de la République, ainsi qu’à travers nos efforts pour parvenir à des sanctions des Nations unies contre les trafiquants de migrants et responsables de traite d’êtres humains, casser les filières et remédier aux graves violations des droits de l’Homme. M. Jean-Yves Le Drian a en particulier souligné l’importance que la France attache à la coopération dans certains pays du Sahel avec le HCR, comme avec l’Organisation internationale des migrations, pour alléger les souffrances des migrants et réfugiés.

Cet entretien a également été l’occasion d’évoquer les prochaines échéances internationales dans ce domaine ainsi que la finalisation du pacte sur les réfugiés élaboré sous l’impulsion du haut-commissariat. Le ministre a salué l’exercice de consultation qu’a conduit le HCR pour parvenir à ce résultat et permettre de renouveler la réponse de la communauté internationale en appui aux réfugiés et aux pays hôtes.

M. Jean-Yves Le Drian a enfin rappelé que la France continuera de porter une attention particulière à l’action du HCR et à toutes les initiatives qui peuvent être menées pour venir en aide aux réfugiés qui fuient les conflits armés, notamment en Syrie et en Libye. Elle continuera d’agir pour trouver des solutions aux crises dont les déplacements de populations civiles sont une conséquence dramatique.

Dernière modification : 13/07/2018

Haut de page