Portrait d’un alumni biologiste et chercheur [es]

Titulaire d’un doctorat en biologie médicale de l’Université de Montpellier et d’un post-doctorat de l’Institut de recherches en médecine régénératrice et biothérapies, Andrés Caicedo, partage avec nous son expérience d’ancien étudiant en France.

Attiré par les sciences de la vie depuis son plus jeune âge, il a poursuivi des études en biologie à l’Université Catholique de l’Équateur et grâce aux accords de coopération avec l’Institut de recherche pour le développement, dans le cadre de ses études universitaires, il a eu l’opportunité de faire un séjour dans un laboratoire à Cayenne (Guyane). « J’ai décidé de poursuivre mes études de spécialité en France, motivé principalement par les sujets de recherche proposés, l’infrastructure mise à la disposition des étudiants étrangers et la tradition culturelle française » explique le docteur Caicedo.

Au cours de ses études de Master 2, il a fait acte de candidature à une bourse MRT qui lui a permis d’accéder à une allocation de recherche. Cette allocation est attribuée au mérite (classement sur l’année de Master 2) et permet d’obtenir un contrat doctoral d’une durée de trois ans.

Ses travaux de recherche de longue haleine lui ont permis de développer une technique de transplantation de mitochondries pour la régénération des tissus. Le docteur Caicedo a été désigné par la revue internationale MIT Technology Review comme l’une des personnalités scientifiques les plus influentes en Amérique latine.

Dernière modification : 29/08/2019

Haut de page