Saint-Siège - Décès du cardinal Jean-Louis Tauran- Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

J’ai appris avec beaucoup de tristesse le décès du cardinal Jean-Louis Tauran, camerlingue et président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, grande figure de l’Eglise catholique et de l’Eglise de France.

Le cardinal Jean-Louis Tauran, né en 1943 à Bordeaux, avait occupé de très importantes responsabilités au sein de la diplomatie du Saint-Siège, qu’il avait dirigée de 1990 à 2003 au temps du pape Jean Paul II. Créé cardinal en 2003, il était devenu archiviste et bibliothécaire de l’Eglise catholique, avant d’être nommé en 2007 par Benoît XVI président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, fonctions qu’il a occupées jusqu’à sa mort.

Grand diplomate et ardent promoteur du dialogue interreligieux, notamment islamo-chrétien, convaincu que la dignité humaine reposait sur l’appartenance de tous les hommes à une même famille humaine, il a été un acteur infatigable de la rencontre et du dialogue des hommes et des femmes de toutes religions, soucieux de valoriser ce qui unit plutôt que ce qui divise, dans le respect de l’identité et des convictions de chacun.

Malade depuis de longues années, le cardinal Tauran aura, jusqu’au bout, assumé ses fonctions avec un courage qui a forcé l’admiration de tous ceux qui l’ont rencontré.

Je tiens aujourd’hui à rendre hommage à un homme d’exception et un artisan de la paix.

Dernière modification : 06/07/2018

Haut de page