Santé – Journée mondiale de lutte contre la tuberculose (24 mars 2018)

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, la France réaffirme son engagement à mettre fin à cette pandémie d’ici 2030, conformément aux objectifs du développement durable.

La tuberculose reste la première cause de décès due à un agent infectieux unique, responsable d’1,7 million de décès en 2016, dont 95 % dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Malgré les progrès réalisés depuis vingt ans, qui ont permis d’éviter 53 millions de décès entre 2000 et 2016, les défis restent immenses. Le développement de formes de tuberculose résistantes aux antimicrobiens, qui ont triplé depuis 2010, met en péril les progrès réalisés.

Cet engagement passe en particulier par notre action au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, qui assure plus de 65 % du financement international des programmes de lutte contre la tuberculose, ainsi qu’à UNITAID, qui y consacre plus de 20 % de ses financements. Expertise France, l’Agence française de développement, la société civile, la recherche et l’industrie pharmaceutique participent en outre activement à l’innovation et à la recherche en matière de lutte contre la tuberculose et apportent leur concours pour renforcer les systèmes de santé dans les pays les plus affectés.

Après la tenue de la première conférence mondiale sur la tuberculose organisée par l’Organisation mondiale de la santé à Moscou en novembre 2017, la première réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur la tuberculose aura lieu le 26 septembre à New York. Cet événement auquel participera la France devra aboutir à des engagements ambitieux pour porter un coup d’arrêt à la tuberculose.

Dernière modification : 23/03/2018

Haut de page