Signature d’accords de coopération dans le cadre de la visite du président Rafael Correa en France [es]

Coopération universitaire et scientifique franco-équatorienne

JPEG
© Présidence de la République d’Equateur

Dans le cadre de la visite officielle en France du Président Rafael Correa, la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso et le Secrétaire National à l’Enseignement Supérieur, Science et Technologie, René Ramirez, ont signé une Déclaration d’intention visant à renforcer les partenariats bilatéraux en matière de coopération universitaire et scientifique. La signature de la Déclaration est intervenue à l’issue de la rencontre entre les deux Chefs d’Etat, le 7 novembre, au Palais de l’Elysée.

Les deux ministres ont ainsi réaffirmé leur souhait de renforcer la mobilité des étudiants et des jeunes chercheurs entre la France et l’Equateur, faciliter les échanges entre les deux systèmes d’enseignement supérieur, mobiliser l’expertise française dans le cadre des programmes emblématiques du gouvernement équatorien (Yachay, Ikiam, Prometeo), soutenir le développement de projets de coopération scientifique franco-équatorien, en lien avec les instituts de recherche présents en Equateur (IRD, IFEA, CNRS) et développer la coopération dans le domaine de l’évaluation, de la recherche et de l’enseignement supérieur.

La coopération universitaire et scientifique est l’un des piliers de la coopération française en Equateur. Dans un contexte marqué par la volonté de l’Equateur de renforcer le développement humain et de modifier les structures de l’économie, la France contribue activement à la formation du « talent humain » (ingénieurs, enseignants, fonctionnaires, etc.) ainsi qu’au développement de la recherche en Equateur. La France accueille chaque année près de 500 étudiants équatoriens dans les établissements universitaires français. La coopération universitaire et scientifique franco-équatorienne repose également sur plus d’une vingtaine d’accords interuniversitaires, 4 programmes PREFALC, 7 programmes de recherche avec l’IRD, 2 programmes de recherche avec l’IFEA.

JPEG
© Ciudadano.gob.ec

La veille, un séminaire scientifique organisé par le CNRS avait réuni une importante délégation ministérielle française et équatorienne. Le séminaire scientifique, organisé par le CNRS, a permis d’aborder la politique équatorienne en matière d’enseignement supérieur et de recherche ainsi que les avancées en matière de coopération scientifique bilatérale. Le séminaire s’est réalisé en présence de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, du Ministre des Affaires Etrangères, Ricardo Patiño, du Ministre Coordinateur de la Connaissance et du Talent Humain Guillaume Long, du Secrétaire National à l’Enseignement Supérieur, Science et Technologie, du Secrétaire National René Ramirez et du Président de l’IRD, du Président du CNRS, Alain Fuchs et du Directeur Général délégué à la Science du CNRS, Joël Bertrand.

A cette occasion, le Président de l’IRD, Michel Laurent a signé un accord de coopération avec le Secrétaire National à l’Enseignement Supérieur, Science et Technologie, René Ramirez, faisant suite à la visite à Quito du Président de l’IRD en avril 2013. Un deuxième accord a également été signé entre le Président de l’IRD et le Secrétaire National à la Planification et au Développement, Pabel Muñoz (en tant que Président du Comité interministériel de la Mer en Equateur), dans la perspective d’initier une coopération scientifique dans le domaine marin et côtier.

Coopération franco-équatorienne dans le domaine de l’économie sociale et solidaire

JPEG
© Présidence de la République d’Equateur

Le Ministre de l’Economie Sociale et Solidaire, Benoit Hamon, la Ministre de l’Inclusion Economique et Sociale, Doris Soliz et le Ministre du Commerce Extérieur, Francisco Rivadeneira, ont signé un Arrangement administratif sur la coopération dans le domaine de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’en matière de commerce équitable. L’accord a été souscrit à l’issue de la rencontre bilatérale entre les deux Présidents de la République.

Les Ministres concernés ont convenu de développer une collaboration visant à renforcer les échanges d’expertise et à favoriser le développement d’initiatives dans ce domaine. Un groupe de travail sera prochainement créé. La signature de cet accord fait suite à la visite en Equateur du Ministre Benoit Hamon à l’occasion de la cérémonie d’investiture du Président Correa, en mai 2013.

Coopération judiciaire franco-équatorienne

JPEG
© Ecole Nationale de la Magistrature

En marge de la visite officielle du Président Rafael Correa en France, une importante délégation du Conseil de la Magistrature d’Equateur s’est rendue au siège de l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) à Bordeaux, le 5 novembre. A cette occasion le Président du Conseil de la Magistrature, Gustavo Jalkh et le Directeur-adjoint en charge de la formation continue, du département international et des formations spécialisées, Samuel Vuelta-Simon, ont signé un accord de coopération inter-institutionnelle.

La signature de cet accord s’inscrit dans le cadre d’une vaste réforme du système judiciaire en Equateur, entamée en 2011. Le partenariat stratégique entre l’ENM et le Conseil de la Magistrature en Equateur contribuera à renforcer les capacités de la nouvelle Ecole de la fonction judiciaire équatorienne, placée sous l’autorité du Conseil de la Magistrature. Cette visite fait suite à une mission de l’ENM à Quito, les 13 et 14 juin 2013, réalisée en étroite coordination avec le Conseil de la Magistrature et l’Ambassade de France en Equateur.

Gusvato Jalkh avait été à l’initiative, en 2007, d’une coopération technique entre le Ministère de la Justice en Equateur et l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP) en France, qui s’avère encore aujourd’hui particulièrement active. Le Président du Conseil de la Magistrature équatorien devait également s’entretenir avec la Cour de Cassation (le 6/11) ainsi qu’avec Ministère de la Justice en France (le 7/11).

Coopération culturelle franco-équatorienne

JPEG
© Ministère Coordinateur de la Connaissance et du Talent Humain

La Ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti et le Ministre Coordinateur de la Connaissance et du Talent Humain se sont rencontrés à Paris, le 4 novembre, afin d’aborder la coopération culturelle binationale. A l’occasion de cette rencontre, les deux Ministres ont signé une Déclaration d’intention visant à renforcer la coopération cultuelle entre la France et l’Equateur, notamment dans la perspective de renforcer les échanges institutionnels en matière de politique publique culturelle, d’échange d’expertise dans le domaine du patrimoine, de la création artistique et du cinéma. Les deux ministres se sont également félicités du projet d’exposition consacrée au chamanisme et aux divinités de l’Equateur précolombien qui se tiendra au printemps 2016 au Musée du Quai Branly.

Coopération cinématographique franco-équatorienne

JPEG
De gauche à droite : Michel Plazanet, directeur adjoint des affaires européennes et internationales du CNC, Audrey Azoulay, directrice générale déléguée du CNC, Guillaume Long, ministre équatorien coordinateur de la connaissance et du talent humain, Frédérique Bredin, présidente du CNC, Juan Martin Cueva, directeur du Conseil national de la cinématographie équatorien, Pierre-Emmanuel Lecerf, directeur des affaires européennes et internationales du CNC
© Farida Bréchemier / CNC

Le 5 novembre 2013, la présidente du CNC, Frédérique Bredin, et son homologue équatorien, Juan Martin Cueva, Directeur du Conseil national de la cinématographie, ont signé une convention de coopération cinématographique, en présence de Guillaume Long, ministre coordinateur de la connaissance et du talent humain.

Cette convention de coopération, conclue pour une durée de deux ans renouvelable, traduit le désir d’accorder une importance particulière à la préservation du patrimoine cinématographique des deux pays et à la circulation des œuvres. Il s’agit également d’engager une coopération dynamique et équilibrée tant dans les échanges entre professionnels que dans le développement de l’éducation artistique et la lutte contre le piratage.

Cet accord vient en amont de la visite officielle du Président de l’Equateur, Rafael Correa, qui débute demain pour une série de signatures de coopérations dans différents domaines outre celui de la culture.

Dernière modification : 07/11/2013

Haut de page