Signature de l’Accord sur la coopération dans le tourisme entre la France et l’Équateur [es]

Le Ministre du Tourisme, M. Ehlers Freddy et l’Ambassadeur de France, M. Jean-Baptiste Main de Boissière ont signé un accord de coopération sur le tourisme, le jeudi 3 mai au ministère du Tourisme.

JPEG

Cet accord officialise le soutien de la France au Plan stratégique pour le développement durable du tourisme en Equateur, PLANDETUR 2020.

L’objectif principal est de soutenir le "tourisme comme facteur de développement durable." La France fournira une assistance technique en particulier sur :
- Le domaine de la promotion tourisitique.
- Le développement des modes de transport alternatifs : pistes cyclables, voies vertes, etc
- Le développement d’hébergements ruraux pour les touristes, de type auberge par exemple.

En signant cet accord avec le Ministre du Tourisme équatorien, M. Jean-Baptiste Main de Boissière a souligné que "la France a une longue tradition de tourisme, étant le premier pays de destination au monde" et a réitéré la "volonté de la France d’accompagner les autorités équatoriennes dans l’identification et l’élaboration de mécanismes de coopération visant à renforcer la capacité d‘accueil du pays, en particulier dans le domaine du tourisme rural, communautaire et dans les modes de transport alternatifs ".

L’Ambassadeur français a également déclaré que "l’Equateur dispose d’un potentiel touristique majeur, notamment le patrimoine naturel, culturel et historique reconnu partout dans le monde. L’Equateur a également une des plus riches biodiversités de la planète "

"La France estime que le tourisme doit s’inscrire dans un processus de développement durable qui ne serait pas seulement de répondre au besoins des touristes, mais aussi participer à l’amélioration de la qualité de vie des Equatoriens ainsi qu’à contribuer à la protection de l’environnement. "Ce sont vers quoi tendent les politiques publiques en Equateur" a conclu l’ambassadeur de France.

Dernière modification : 09/05/2012

Haut de page