Sri Lanka – Intention des autorités sri lankaises de mettre fin au moratoire sur la peine capitale (28 juin 2019)

Le gouvernement sri lankais a fait part de son intention d’exécuter des personnes condamnées à mort, ce qui mettrait fin au moratoire sur l’application de la peine capitale observé par Sri Lanka depuis 43 ans.

La France est profondément préoccupée par cette annonce et appelle instamment les autorités sri lankaises à maintenir le moratoire sur la peine de mort.

Une reprise des exécutions ne serait pas cohérente avec les engagements récents pris par Sri Lanka, qui a voté en faveur de la résolution appelant à un moratoire universel sur l’application de la peine de mort lors de la dernière session de l’Assemblée générale des Nations unies il y a à peine six mois, et dont la ministre de la Justice a participé à Bruxelles en février dernier au 7e congrès mondial contre la peine de mort.

La France rappelle son opposition à la peine de mort en tous lieux et en toutes circonstances et encourage Sri Lanka à rejoindre les pays ayant définitivement aboli ce châtiment injuste, inhumain et inefficace.

Dernière modification : 28/06/2019

Haut de page