Syrie – Réponse française aux besoins urgents à Al Hol - Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères (1er avril 2019)

La France s’est engagée durablement auprès des populations dans le Nord-Est syrien, en particulier déplacées et réfugiées. Nous avons ainsi soutenu la réponse humanitaire dans les camps et les rassemblements de déplacés dès 2017. Dans le cadre du programme d’urgence de 50 millions d’euros pour la Syrie, nous avons consacré plus de 12 millions d’euros au soutien à ces populations extrêmement vulnérables.

Depuis décembre 2018, les besoins se sont accrus suite au déplacement de dizaines de milliers de personnes dans le Nord-Est syrien, en majorité des femmes et des enfants. Face à l’ampleur de la crise humanitaire, j’ai décidé le renforcement de notre action dans les camps de la région, notamment celui d’Al Hol qui accueille aujourd’hui 70 000 personnes dans des conditions particulièrement difficiles.

La France va, dans ce contexte, immédiatement renforcer son soutien aux ONG humanitaires dans les camps et les rassemblements informels de la région, et tout particulièrement à Al Hol, en fournissant aux populations tentes, biens de première nécessité, aide alimentaire et accès à l’eau, pour un montant de 500 000 euros. Par ailleurs, un financement additionnel de 500 000 euros est affecté à l’ONG Un Ponte Per pour renforcer le fonctionnement de deux centres de santé crées et soutenus par la France dès 2017 dans le camp d’Al Hol et qui accueillent d’ores et déjà plus de 2000 consultations chaque mois.

Au total, j’ai ainsi décidé d’allouer ou de réaffecter près d’un million d’euros aux activités humanitaires dans les camps et rassemblements de déplacés et de réfugiés du Nord-est syrien afin de contribuer à offrir à ces populations des conditions de vie dignes.

Dernière modification : 01/04/2019

Haut de page