Visite du chantier « Línea de Impulsión Pradera Esclusas » dans le cadre du projet de traitement des eaux usées de Guayaquil [es]

L’ambassadeur de France en Equateur, Jean-Baptiste Chauvin, et consul honoraire de France à Guayaquil, Thierry Souet, ont visité le 14 Juillet 2020, le chantier « Línea de Impulsión Pradera Esclusas » dans le sud de la ville de Guayaquil. Cette visite s’est faite en présence de la direction générale de la société EMAPAG-EP, maître d’ouvrage du projet LIPE et du groupement Ayesa – Proeza (Fiscalización).

Financé par la Banque Européenne d’investissement (BEI), ce projet qui a démarré fin 2018, est réalisé par un groupement d’entreprises françaises : BESSAC – spécialiste de la construction de tunnels, SADE – spécialisée dans les travaux de réseau des eaux et SOLETANCHE BACHY CIMAS – spécialiste des fondations spéciales. Il consiste en la réalisation d’une conduite de transport d’eau usée sous pression de 4km de long par la technique du microtunnel de diamètre intérieur de 1,90m et extérieur de 2,40m. Cette conduite relie une station de pompage (EBAR – La Pradera), à une station de traitement (PTAR – Las Esclusas). Cette dernière permettra le traitement des eaux usées produites par plus d’un 1 million d’habitants avant leur rejet dans le fleuve Guayas. L’usine de traitement des eaux sera opérée par la société Interagua (VEOLIA).

Le tunnel passe sous le quartier populaire de Guasmo Norte, à une profondeur moyenne de 15m. Le tracé se décompose en 5 tronçons de 350m à 1120m sur lesquels travaillent 2 microtunneliers, prénommés « Juliana » et « Nela » qui avancent sous la ville à une vitesse moyenne de 18ml/jour ; ils devraient sortir dans 2 semaines, achevant ainsi 3 des 5 tronçons, avant de replonger sous terre pour les 2 derniers, et de terminer fin octobre 2020. Pour lancer et sortir ces 2 machines du terrain, 5 puits circulaires ont été construits selon la technique de paroi moulée, de diamètres 7 à 12m et d’une profondeur de 10m à 22m.

Les tuyaux de fonçage en béton armé avec âme en tôle, qui constituent le revêtement du tunnel, sont produits dans une usine de préfabrication dédiée et montée dans le cadre du projet, située non loin du site.

Dernière modification : 17/07/2020

Haut de page