Yémen – Pourparlers inter-yéménites (Stockholm, 5-13 décembre 2018)

La France se félicite des résultats des pourparlers sur le Yémen conduits par l’Envoyé spécial des Nations unies, M. Martin Griffiths, qui ont rassemblé en Suède ces derniers jours des représentants du gouvernement du Yémen et des Houthis.

La tenue de ces pourparlers a constitué en soi une première étape positive. Des avancées décisives ont été obtenues, notamment l’échange d’un nombre important de prisonniers, un retrait des forces armées du port et de la ville d’Hodeïda et un cessez-le-feu dans toute la province, ainsi qu’un mécanisme en vue d’une désescalade à Taëz.

Alors que le Yémen connaît, selon les Nations unies, la pire crise humanitaire du monde avec plus de 22 millions de personnes en besoin d’assistance humanitaire (près de 75% de la population), la dynamique positive à l’œuvre à Stockholm doit être prolongée par la tenue dans les meilleurs délais de nouvelles discussions politiques. Seule une solution politique sera à même d’assurer une paix durable, le soulagement de la détresse humanitaire dans laquelle se trouve la population du Yémen, ainsi que la stabilité de la péninsule.

La France salue l’engagement constructif des parties et réitère son plein soutien à l’Envoyé spécial des Nations unies pour ses efforts continus. Elle remercie le gouvernement suédois d’avoir accueilli ces pourparlers et l’ensemble des États ayant apporté leur soutien aux discussions. La France continuera de mobiliser toutes ses capacités en soutien de la médiation des Nations unies, en lien avec ses alliés et l’ensemble de ses interlocuteurs de la région.

Dernière modification : 13/12/2018

Haut de page